Un oasis pour toutes les espèces en danger

Zoo de Guyane : le vétérinaire et son soigneur tentent de réalimenter une harpie.

En 2009, une antenne du centre de soins a ouvert ses portes en Guyane grâce à la participation financière et humaine du Zoo de Guyane et de la DEAL Guyane et reçoit depuis de nombreux animaux emblématiques tels que des singes hurleurs, des jaguars, des Ocelots, des paresseux, des Aras, des chouettes à lunette, …

Le centre de soin a vu le jour en même temps que le Zoo de Guyane par la volonté des services de l’État de bénéficier d'une structure pouvant accueillir la faune sauvage blessée, désorientée ou saisie. En 2008, lors de l'ouverture du Zoo de Guyane il n'existait plus aucun accueil pour cette catégorie animalière hormis l'association Chou Aï qui accueillait les xénartres locaux.

L’ouverture a été autorisée par un arrêté préfectoral n°1103/sg-2d-2b/2009 du 3 juin 2009 portant sur un établissement relevant de la deuxième catégorie, activité centre de soins pour les animaux vivants d’espèces non domestiques.

Deux personnes sont capacitaires :

Madame Angélique Chaulet-Brizard, certificat de capacité n°971-16 pour l’entretien des animaux de la faune sauvage locale ou étrangère dans le cadre des activités de centre de soins en date du 19 janvier 2007 et M. Olivier Bongard, certificat de capacité n°973-ND0038/SA0900228 pour l’activité centre de soins pour toutes les espèces d’animaux vivants non domestiques en date du 6 mai 2009.